4 astuces écolos qui vous feront économiser cette année !

4 astuces écolos qui vous feront économiser cette année !

Cette année, c’est sûr, vous voulez réduire votre empreinte écologique ! Si le mythe de la maison verte qui coûte un rein a la vie dure, il est aujourd’hui de plus en plus facile de réduire sa consommation énergétique… Et d’en faire profiter ses économies ! Du changement d’habitude simple à mettre en place, aux travaux qui optimiseront votre consommation, voici 4 bonnes idées pour commencer 2017 du côté green de la force.

Les bonnes résolutions écolo pour économiser en 2017

1) Mieux réguler sa température

Le saviez-vous ? Le chauffage peut représenter jusqu’à 65% de la facture énergétique d’un foyer ! Pas étonnant : avec les radiateurs allumés pendant près de 6 mois par an, beaucoup redoutent la facture annuelle ! En réalité, notre consommation de chauffage pourrait être optimisée : entre éteindre le chauffage lorsque nous sommes absents, le baisser lorsque nous ne sommes pas dans une pièce, ou tout simplement mieux isoler certaines pièces, la marge de manoeuvre est large pour réduire les frais !

Alors comment faire ? D’abord, veiller à entretenir régulièrement le circuit de chauffage : à l’usage, celui-ci s’encrasse et devient de moins en moins efficace. Ensuite, gérer la température ! Le thermostat reste l’outil le plus simple pour choisir et réguler la température dans chaque pièce. Nouvelles technologies oblige, il en existe également des connectés ! Pour les plus hypes d’entre nous, c’est la possibilité d’avoir totalement la main sur son chauffage intérieur, de nombreux comparatifs existent, pour trouver le thermostat intelligent de ses rêves.

On peut également avoir l’habitude de trop chauffer tout simplement. Il peut être intéressant d’essayer les températures préconisées par l’Ademe. Les lieux de vie (salon, salle à manger) sont souvent très agréables à 19 °C alors qu’une chambre peut être chauffée à 16 °C. Vous verrez, on respire mieux la nuit lorsqu’il ne fait pas trop chaud. Pour être bien dans une salle de bain, il est considéré que 22°C est la température idéale. Enfin, lorsque vous n’êtes pas là dans la journée, il est inutile d’aller au-delà de 16°C.

2) Prendre la main sur l’éclairage et les consommations fantômes

Vous avez déjà installé des ampoules basse consommation et vous éteignez religieusement la lumière à chaque fois que vous quittez une pièce ? Bravo !

La lumière n’est pas le seul poste de dépense gourmand de votre facture d’électricité. Tous les appareils en veille, les multiprises, et les appareils éteints mais branchés, peuvent contribuer à alourdir la note ! Tout comme la lumière, il s’agit surtout de prendre les bons réflexes (éteindre et débrancher).

Et pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure ? Il est possible d’investir dans des prises connectées, qui arrêteront à temps l’électroménager, et qui calculeront le gain d’énergie. Pour gérer encore mieux ses éclairages, il existe des systèmes de va-et-vient dans les couloirs, les escaliers, et l’extérieur, que l’on peut équiper d’une minuterie ! Et pour ceux qui ont décidé que 2017 serait l’année des objets connectés, il est désormais également possible de contrôler son éclairage à distance, à partir de son téléphone portable. Idéal, par exemple, pour simuler une présence lorsqu’on est absent de son domicile, sans pour autant laisser la lumière tourner toute la nuit !

3) Augmenter l’ombre en été

Fatigués des étés caniculaires ? Investissez dans le bois ! Un arbre bien placé, c’est de l’ombre sur votre toit et vos murs pendant tout l’été. Au-delà d’être un atout esthétique pour une maison avec jardin, en été, un arbre au feuillage dense pourra réduire votre facture de climatisation et adoucir vos journées. Certains arbres sont plus propices que d’autre à l’ombrage de votre maison : il convient de sélectionner un arbre au feuillage dense et aux racines peu envahissantes. Il limitera ainsi les dégâts si il est planté près d’une terrasse par exemple. De nombreuses enseignes de jardinage sauront vous conseiller pour sélectionner l’arbre de vos rêves : tilleuls, sophoras, ou saules, tout est possible !

4) Installer un chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire utilise le rayonnement solaire pour chauffer l’eau : dans certaines régions de France, il peut totalement se substituer à un chauffe-eau traditionnel et se rentabiliser en quelques années ! Le coût et l’entretien d’un chauffe-eau solaire varient évidemment, en fonction de la région, mais aussi des besoins du foyer : on estime que l’achat et la pose d’un chauffe-eau solaire varie entre 3000 et 6000 euros. Mais bonne nouvelle, il existe un crédit d’impôt qui permet de déduire 30% de l’achat et de la pose de son panneau solaire ! Pour les plus frileux, il existe des simulateurs en ligne qui permettent d’estimer les économies réalisées avec l’achat d’un chauffe-eau solaire. Alors, convaincus ?
Du plus simple au plus compliqué, la marge de manoeuvre est large pour réduire son empreinte écologique ! Avec l’ouverture du marché de la production d’énergie aux particuliers, il est désormais possible d’encourager la production d’une énergie verte, c’est-à-dire renouvelable et propre : pour tout savoir sur l’électricité verte, rendez-vous ici !

Auteur: Jade Atoui


Invité(e)

Merci à tous ceux qui soutiennent notre engagement dans le développement des énergies renouvelables. Pour proposer un article pour notre blog: contact@origo.energy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *