3 utilisations de la Blockchain dans le secteur énergétique

3 utilisations de la Blockchain dans le secteur énergétique

Nouvelle passion des geeks et des grandes entreprises, la technologie blockchain trouve des applications dans bien des domaines, notamment l’énergie !

La blockchain, vous connaissez ?

Nouvelle passion des geeks et des grandes entreprises, la technologie blockchain trouve des applications dans bien des domaines, notamment l’énergie !

Née il y a une petite dizaine d’année, la technologie blockchain permet de transférer et de stocker des données en toute transparence : elle est donc idéale pour être mise en place dans les domaines qui demandent l’intervention d’un tiers de confiance (banques, notaires, etc). Dans le secteur de l’énergie, quant à lui, l’arrivée des producteurs indépendants d’électricité verte chamboule le marché de l’électricité et demande de repenser la distribution d’énergie.

Voici 3 initiatives qui utilisent la Blockchain dans le secteur de l’énergie, pour la production, la distribution, mais aussi la valorisation de l’électricité verte. En avant pour la révolution verte !

1) Le SolarCoin

En France, l’initiative la plus avancée est le SolarCoin. Cette monnaie numérique a pour ambition de décentraliser la gestion des garanties d’origine. Une garantie d’origine, c’est un titre financier qui permet de rémunérer (et donc encourager) les producteurs d’énergie verte. Grâce à un outil comme SolarCoin, un petit producteur qui produit plus qu’il ne consomme pourra revendre directement son surplus d’énergie via le réseau électrique, sans le revendre d’abord au distributeur national. Plus d’intermédiaire pour ces petits producteurs, c’est la loi de l’offre et de la demande qui fixera les prix de l’énergie !

2) TransActive Grid : Le mini-réseau de Brooklyn

Aux Etats-Unis, des initiatives à plus grande échelle font parler d’elles : à Brooklyn, a été mis en place un projet pilote avec une mise en relation directe entre des producteurs d’électricité et des consommateurs. L’expérience a donc relié des habitants d’immeubles disposant de panneaux solaires et des voisins, qui ne produisent pas d’électricité, mais qui ont l’envie de maîtriser leur consommation d’énergie. Ce mini-réseau local de production d’électricité, permet ainsi aux consommateurs de reprendre leur consommation en main, et aux producteurs, de chiffrer exactement la quantité d’énergie qu’ils ont produite et de la répartir.

Solar power equals off grid electricity. FernandoAH/Getty

3) La Confluence : le quartier qui repense la solidarité énergétique

Le projet new-yorkais a tellement fait parler de lui que les Français ont décidé de tenter la Blockchain en France. A Lyon, dans le quartier de la Confluence, Microsoft et Bouygues immobilier se sont alliés à deux startups pour une expérience similaire. Pensé dès le départ pour être un quartier vert, la Confluence dispose de plusieurs immeubles à énergie positive, c’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Dans ce contexte, la Blockchain devrait permettre aux habitants de ces immeubles, qui sont consommateurs d’électricité, mais aussi producteurs, de revendre leur surplus d’électricité à leurs voisins.

Bouygues Immobilier et Microsoft espèrent tester leur prototype à Lyon Confluence @Décideurs en région

Si l’énergie est un secteur qui ne demande qu’à être optimisé, grâce à la blockchain notamment, les nombreux projets qui émergent ne sont pour l’instant qu’au stade de l’expérimentation. En France, les grands décideurs du domaine ont décidé de s’allier aux startups technologiques pour hâter la transition. D’ici à quelques années normalement, la technologie blockchain fera donc partie intégrante du réseau de distribution d’électricité en France (et dans le monde). On se donne rendez-vous dans quelques années pour voir si la transition verte est en marche ?

Auteur : Jade Atoui


Invité(e)

Merci à tous ceux qui soutiennent notre engagement dans le développement des énergies renouvelables. Pour proposer un article pour notre blog: contact@origo.energy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *