Tout ce que vous devez savoir sur l’énergie hydraulique

Tout ce que vous devez savoir sur l’énergie hydraulique

L’énergie hydraulique est l’une des plus importantes sources d’énergie renouvelable. Elle est très faiblement émettrice de gaz à effet de serre.

Comme l’énergie éolienne, qui utilise la force du vent, l’hydraulique est une énergie primaire qui utilise la force des cours d’eau. Cependant, c’est aussi une énergie permanente car les cours d’eau ne cessent de couler.

Le mouvement de l’eau permet de faire tourner une turbine qui produit de l’électricité dans les centrales hydrauliques.

Histoire et origine de l’énergie hydraulique

énergie hydraulique moulin

L’eau a été la principale source d’énergie utilisée dans l’industrie pendant 4000 ans. La première machine construite pour tirer parti de l’énergie hydraulique a été la roue à aubes.

Cela fait donc très longtemps que l’énergie hydraulique est connue. Elle était principalement présente dans l’utilisation des moulins à eau.  Attestés dès l’Antiquité, les moulins à eau placés le long des cours d’eau ont exploité cette énergie pour pomper l’eau, moudre le grain ou encore actionner des marteaux pilons et bien d’autres usages encore.

Au cours de l’époque préindustrielle, ce principe a été perfectionné pour actionner des forges, pour carder la laine, tanner les peaux, etc.

C’est à la fin du 19e s que la centrale hydraulique voit le jour. Elle permet alors de transformer de l’énergie hydraulique en énergie électrique.

Par la suite, au début du 20ème siècle, la France compte déjà plus de 7000 petites installations hydroélectriques et quelques premiers barrages.

Actuellement, l’énergie hydraulique est essentiellement utilisée pour produire de l’électricité. On parle alors d’énergie hydroélectrique.

L’énergie hydraulique en France et dans le monde

La France était, en 2015, le 3e pays européen pour sa production hydroélectrique avec 9,6 % de la production européenne, après la Norvège et la Suède. Au niveau mondial, elle figurait au 14e rang, avec 1,4 % du total mondial. En termes de puissance installée, elle était, fin 2015, au 2e rang européen et au 9e rang mondial.

L’hydroélectricité est la première énergie électrique renouvelable. C’est-à-dire qu’elle a le meilleur niveau de production. C’est la deuxième source de production électrique française et elle obtient la troisième place en tant que source de production électrique mondiale.

La France est le premier pays de l’Union européenne en termes de capacité hydroélectrique installée. Plus globalement, en Europe, c’est la Norvège qui atteint ce rang. Par ailleurs, dans ce pays, l’énergie hydraulique permet de couvrir 96% de la production totale d’électricité. Dans de nombreux pays, ce taux de couverture est important. C’est le cas par exemple de la Suède (47%) et de l’Autriche (64%).

L’hydroélectricité est donc une source d’électricité stratégiquement essentielle pour de nombreux pays européens.

Capacité de production et impact environnemental

La production moyenne d’hydroélectricité est de 67 TWh par an, ce qui représente la consommation de plus de 9 millions de personnes.

EDF est le premier producteur hydroélectrique de l’Union européenne, avec plus de 20 000 MW de puissance installée à travers 435 sites.

L’énergie hydraulique a de nombreux impacts positifs sur l’environnement. Parmi eux on trouve, notamment, une faible émission en gaz à effet de serre nocif pour le climat, un bilan écologique global le plus favorable sur la longueur du cycle de vie, une contribution à la protection contre les crues par la régulation des écoulements, une création de nouveaux biotopes ainsi qu’une augmentation de l’attractivité touristique, etc.

En effet, selon la dernière édition du Panorama de l’électricité renouvelable, entre juin 2015 et juin 2016, les centrales hydroélectriques ont généré 60,6% de la production électrique d’origine renouvelable en France.

De plus, d’après le CRE et la Cour des Comptes, l’énergie hydraulique reste la moins chère des énergies renouvelables puisque le coût moyen de l’électricité d’origine hydroélectrique varie entre 15 et 20€ le MWh, contre 82€ le MWh pour l’éolien terrestre.

Le potentiel hydraulique du futur

L’hydroélectricité propose de belles perspectives d’avenir. C’est pour cette raison qu’elle fait partie des énergies renouvelables à développer d’ici 2030 pour parvenir à réduire la baisse de la consommation énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique.

À l’avenir, de nouveaux modes d’exploitation de l’énergie hydraulique sont envisageables. Ils sont moins massifs et plus respectueux de l’environnement. Le premier projet est le petit hydraulique, c’est-à-dire les unités de 0,1 à 10MW, voire de pico-hydraulique, qui utilisent les courants naturels de rivières et de simples roues pour produire de l’énergie. Le deuxième projet concerne les énergies marines, celles-ci s’offrent également sous diverses formes, comme par exemple l’énergie des marées ou des vagues.

Au niveau national, par convergence entre les producteurs et l’Etat, le potentiel de développement hydroélectrique a été établi à 11,7 TWh soit une augmentation potentielle de 16 % de la production hydraulique.

La France a une avance dans le développement de l’hydroélectricité. C’est une filière industrielle qui mérite une grande attention des politiques pour pouvoir la développer. Il faut donc lui donner les moyens de pouvoir lutter contre la compétitivité en continuant d’innover.

Toutefois, on peut également noter que la France est en train d’atteindre le stade maximum de son potentiel hydraulique. Il va donc falloir se concentrer davantage sur le potentiel de l’Europe qui est favorable à de nombreuses opportunités. En effet, en Europe, il existe un potentiel d’hydroélectrique inexploité avec des milliers d’anciens moulins, des seuils inutilisés ainsi que d’anciennes centrales hydroélectriques à l’arrêt.

En résumé, l’énergie hydraulique est une énergie permanente qui occupe la première place des énergies renouvelables. C’est de loin la moins chère de ces énergies et elle est respectueuse de l’environnement. Toutefois, la France atteignant son potentiel en la matière, il va falloir se tourner du côté de l’Europe pour continuer à la développer !


Charlotte

Community Manager chez Origo, elle vous montrera l'en-vert du décor!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *